La réunification France Afrique française et Projet de restitution et réhabilitation d’un Congo Français et affranchi

2 réponses [Dernière contribution]
BIAS
Hors ligne
A rejoint: 15/05/2010
points: 0

A

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
75008 Paris
 
Copie :Ministère des Affaires Etrangères
             37 Quai d’Orsay
             75007 Paris
 
 
Saint Jean de la Ruelle, le 30 avril 2010
                                              
 
Objet: Projet de restitution et réhabilitation d’un Congo Français et affranchi
 
 
Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Ministre,
 
L’histoire a marqué l’effondrement du mur de Berlin (érigé en plein Berlin à partir de la nuit du 12 au 13 août 1961) pour la réunification allemande après trois décennies de discorde et de division.
 
Le moment n’est-il pas arrivé pour la réunification France Afrique française après cinq décennies de désastres ?
 
Quel progrès pour l’ancienne Afrique française devenue indépendante après cinq siècles d’esclavage et de colonisation ?
 
Dans ce contexte, l’idée d’indépendance politique était-elle seine, sans s’être au préalable doté de la science et technologie ?
 
Ces indépendantistes étaient-ils capables de rattraper cinq siècles de retard sur le travail ?
 
Les acteurs des indépendances politiques des outres-mers françaises, si l’on s’en réfère à Léopold Sédar Sengho, Aimé Césaire (…) ont-ils réfléchi à la question des indépendances économiques et du devenir de l’ancienne Afrique française ?
 
L’écart entre la France Métropolitaine et l’ancienne Afrique française s’agrandit jours après jours …
 
La corruption, les calamités, la guerre, la faim, la maladie sont au cœur de l’ancienne Afrique française et font jours après jours des dégâts …
 
Où est passé Haïti ? Jusqu’à quand ? Réveillons-nous !
 
Les changements sur les plans institutionnelle et organisationnelle sont urgents. Il faut se dépêcher pour limiter les dégâts, pour l’Amour du Ciel …
 
Là où il y a réunification et réconciliation, il y a la paix et le Dieu de miséricorde y est présent …
 
La réunification France Afrique française est-elle envisageable, à court terme ou long terme ?
L’ancienne Afrique française demeure un vaste réservoir des matières premières et des richesses innombrables …
 
La réunification France Afrique française inaugurera des vastes chantiers de construction autour de ces réservoirs immenses de matières premières.
 
Ce qui sera créateur d’emploi et source de prospérité pour la France Afrique française réunifiée. En effet, c’est comme une idylle où l’un ne va sans l’autre …
L’on pourra ainsi prétendre au plein emploi, l’assurance maladie, l’assurance vieillesse, l’assurance chômage, au Droit commun, à la démocratie, la paix, la liberté, l’égalité, la fraternité, l’unité, le progrès et la prospérité à tout bout de champ de l’a France Afrique française réunifiée …
 
Les indépendantistes et les révolutionnaires divisionnistes ont-ils rendu service à l’ancienne Afrique française ?
 
Au moment où l'Institut français Léopold Sédar Senghor de Dakar célèbre la cinquantenaire des indépendances, l’heure est à la problématique ou à la raison pour une remise en cause des faits et événements passés …
 
La réunification France Afrique française est imminente …
 
Ainsi je propose la restitution et réhabilitation d’un Congo Français affranchi et dans la lignée des DOM-TOM français.
 
Merci de votre compréhension et participation au débat !
 
Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations déférentes.
 
L’initiateur du projet   et ressortissant du Congo BRAZZAVILLE,
 
Julishon Florian BIASSADILA
 
 

BIAS

Commentaires

BIAS
Hors ligne
A rejoint: 15/05/2010
points: 0
Texte complémentaire: L’unicité de la langue gage de l’unité ...
*Texte complémentaire: L’unicité de la langue gage de l’unité, le progrès, la paix sociale et fraternelle.*   L’idée d’un peuple, une nation, une langue est un travail de longue haleine. En effet, il a fallu mille ans à la France métropolitaine pour arriver à l’unicité de la langue française.   L’unité d’une nation, d’un peuple passe par l’unicité de la langue. Cette démarche est intrinsèque car la langue unique est déterminante pour le travail et le développement intégral. Le concept de la langue unique détermine également la fraternité et la paix sociale.   Or ces valeurs linguistiques restent à l’état embryonnaire, ou même inexistantes, dans les anciennes colonies, globalement parlant.   Toutes les nations qui se distinguent par le travail et le progrès ont en général une langue et une seule qui est écrite, lue et parlée. Par exemple le chinois pour la Chine, le russe pour la Russie, le Français pour la France, l’allemand pour l’Allemagne, l’italien pour l’Italie, l’espagnole pour l’Espagne … etc.   A ce même titre, la ligue Arabe se distingue par l’unicité de la langue Arabe. Ce qui est prometteur pour l’avenir de la région.   Les Etats indépendants de l’AEF _ Afrique Equatoriale française, l’AOF _ Afrique Occidentale française et d’autres anciennes colonies connaissent une diversité de Tribus ou Clans associés à la langue tribale, nonobstant la langue française dite « langue officielle ». Y aurait t-il donc des « langues officieuses » et communément appelées langues « nationales » ou « véhiculaires ». Ironie du sort ! Les peuples colonisés et indépendants sont enracinés dans leur tribus et leur langues tribales. Ce qui explique des guérillas ou guerres civiles qui opposent les habitants du nord à ceux du sud, ou bien, l’Est contre l’Ouest.   Une tribu est une entité consolidée par l’unicité de sa langue tribale. La tribu comme entité unique est par conséquent fraternelle et pacifique en interne. Comment faire pour transiter vers une entité nationale, unie, fraternelle, sociale et pacifique forte d’une langue unique gage de développement et de paix sociale ?   Est-il possible de brasser toutes les langues tribales d’un état africain, en une langue unique et commune pour tous. En sorte qu’il y est un mot principal issu d’une tribu, et, des mots secondaires ou synonymes issus des autres tribus ?   L’idée d’un tel dictionnaire est bien fascinante pour parvenir à l’unicité des langues et donc l’émergence des nations et peuples unis, fraternelles et pacifistes dans ces régions d’Afrique qui connaissent des conflits sans fondement, depuis les indépendances politiques.   Ainsi la « restitution et réhabilitation d'un Congo Français et affranchi » passe par l’unicité de la langue ». Et dans ce cas d’espèces, le français !   A défaut, les états indépendants doivent ouvrer pour l’unicité de la langue pour pouvoir ensuite se développer avec une langue et une seule. Aussi la fraternité au sens propre du mot passe par l’unicité de la langue. Ce qui est nécessaire et suffisant pour la paix entre les individus appelés communément « frères » et « sœurs ».   ET surtout, un peuple, une nation, une langue et une seule pour le travail, la communication écrite et orale, pour la paix sociale et fraternelle. Voilà un plan pour le progrès et le développement des anciennes colonies.   Merci !   Sous toute réserve, Le débat est ouvert. Pas d’insultes SVP !
Votre note : Aucun(e)

BIAS

niaou
Hors ligne
A rejoint: 07/09/2009
points: 0
LPC Umoja

Quand on sait que les Africains sont généralement des Anglophones, Francophones, Lusophones et / ou Arabophones, avoir la prétention de devenir une instance Panafricaine et s'exprimer seulement en langue francophone, je trouve la LPC Umoja très prétentieuse... C'est une perte d'énergie si on n'est pas capable de véhiculer une communication pour qu'elle soit assimilée par toutes les communautés africaines non-francophones... 

Votre note : Aucun(e)

Commentaires récents